Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Répression sur les deux rives : arrestations en Algérie, interdiction en (...)

Répression sur les deux rives : arrestations en Algérie, interdiction en France.

vendredi 29 novembre 2019, par Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

A l’approche des présidentielles, le climat se tend, et les manifestations continuent de plus belle. Pendant ce temps, en France l’extrême-droite interdit un film et s’en prend violemment à Benjamin Stora.

Au retour de la marche du vendredi 23 novembre, au moment où ils rejoignaient le siège du mouvement, deux militants du Rassemblement Action Jeunesse (RAJ), ont été interpellés par les forces de sécurité. Déjà, le 4 octobre dernier, sept membres du RAJ avaient été arrêtés et placés sous mandat de dépôt. Motif : incitation à attroupement et atteinte à l’intégrité et à l’unité du territoire.Le président lui-même de l’association, Abdelouhab Fersaoui, a été arrêté le 10 octobre par des agents en civil à quelques mètres du tribunal Abane Ramdane,où il participait à un sit-in de soutien aux détenus. De toute évidence, le RAJ indispose au plus haut point un pouvoir qui cherche à annihiler toute opposition à sa politique.
https://www.elwatan.com/edition/actualite/621113-24-11-2019

La fébrilité du pouvoir, rejeté par les manifestants semaine après semaine, l’amène à multiplier les arrestations. Selon le Réseau de lutte contre la répression, des dizaines de personnes ont été présentées le 24 novembre devant les tribunaux dans neuf villes d’Algérie. Selon Kaci Tansaout, coordinateur du Comité national de lutte pour la libération des détenus (CNLD), « nous en sommes à pas moins de 200 arrestations (…) la maison d’arrêt d’El Harrach est saturée ».
https://www.elwatan.com/edition/actualite/manifestations-contre-la-tenue-de-la-presidentielle-arrestations-massives-a-travers-le-pays-25-11-2019

Et en France…

A Sainte-Livrade, dans le Lot, des militants d’extrême-droite, pieds-noirs et harkis soutenus par le Rassemblement national, ont empêché la projection du film « Résistantes » de Fatima Sissani. Devant les menaces, les organisateurs ont préféré annuler l’ensemble des rencontres prévues.
Titré à l’origine « Tes cheveux démêlés cachent une guerre de sept ans », ce film documentaire, sorti en 2018, donne la parole à des résistantes à l’oppression coloniale, des moudjahidates. Pour sa réalisatrice, ce film « est une ode à la résistance à l’oppression". Les responsables du cinéma Utopia souhaitaient « donner la parole à des femmes engagées d’hier à aujourd’hui. Mais il semble malheureusement que l’Histoire soit encore trop douloureuse(…) nous n’avions pas d’autre objectif que d’ouvrir un espace dialogue, respectant la dignité de tout.e.s, et surtout pas d’encourager des discours haineux, encore moins des actes de violence ».
https://www.elwatan.com/pages-hebdo/france-actu/memoire-de-la-guerre-dalgerie-lextreme-droite-empeche-la-projection-dun-documentaire-24-11-2019

Information à rapprocher peut-être du numéro hors-série d’octobre 2019 de l’hebdomadaire Valeurs actuelles sur l’Algérie française, qui consacre plusieurs pages à Benjamin Stora, qualifié « d’historien officiel » uniquement assoiffé de pouvoir, « avide d’ambition et d’honneurs ». Pour l’historien, le fait de ne s’intéresser à aucun de ses livres mais uniquement à son aspect physique s’inscrit « dans la tradition classique antisémite des « Juifs de cour » que l’on pouvait lire dans la presse d’extrême-droite au moment de l’Affaire Dreyfus ».

https://www.elwatan.com/edition/culture/une-charge-contre-les-intellectuels-24-11-2019
Face à ces attaques ignominieuses, la 4ACG se déclare solidaire et assure Benjamin Stora de son soutien et de son amitié.
voir le site : https://benjaminstora.univ-paris13.fr/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.